SOFJO JAPON T. AIT SI SELMI – Septembre 2012

11 Sep, 2012

[fil_arianne]

Le groupe ARTRO a reçu une invitation du Pr Satoshi Iida de Tokyo pour présenter le concept et les résultats de la prothèse CORAIL au 15e meeting de la SOFJO (Société Orthopédique Franco-Japonaise) qui se tenait à Tokyo le 22 septembre 2012 et rassemblait 200 participants.

Une conférence de 45 mn intitulée « la prothèse CORAIL, quel était le secret ? » fut présentée par T. Ait Si Selmi. Le Dr Chiaki Tanaka présidait la session et de nombreuses questions furent posées sur des problèmes techniques et pratiques puisque la prothèse CORAIL a été introduite seulement récemment au Japon. Un grand intérêt fut manifesté sur la taille et la gamme des implants, y compris de col plus courts et la taille 7 additionnelle à cause du profil local des patients. La plupart des patients présentent une dysplasie de la hanche, 80% d’entre eux étant des femmes avec une anatomie de taille particulièrement petite. La philosophie CORAIL était aussi attirante à cause de l’usage important d’implants sans ciment qui est fait au Japon. A la fin de la présentation le manuel sur le 25ème anniversaire de la prothèse Corail® fut officiellement offert au Président du meeting.

J’ai eu aussi de très intéressantes discussions avec des chirurgiens clés traitant un gros volume de hanches, comme le Pr Hideaki SHIRATSUSHI et Kazuhiro OINUMA. Ils montrèrent un vif intérêt pour l’approche antérieure et l’avantage de l’utilisation d’un implant à l’épaulement atténué. Les deux chirurgiens ainsi que le Pr IIDA prévoient de visiter notre institut pendant le meeting de la Société Française d’Orthopédie en novembre prochain. J’ai été impressionné par la qualité de l’organisation du meeting et la gentillesse de nos collègues japonais.

A côté du meeting officiel on m’a demandé de participer à des discussions en tête à tête avec plusieurs chirurgiens. J’ai eu une discussion très intéressante avec le Pr Kazuo KANEKO à propos des problèmes de fixation de cupule. Le Pr Kaneko m’a mentionné l’utilisation d’un dispositif de couple pour mesurer la qualité du press-fit ce qui pourrait ouvrir des perspectives concernant l’évaluation objective de la fixation et pourrait encore faciliter la formation des chirurgiens.

 

Un jeune confrère, Makoto TAKAZAWA, m’a demandé un entretien à propos d’une formation éventuelle de 3 semaines dans le cadre d’ARTRO INSTITUTE à Lyon et a reçu une réponse positive. De nombreux chirurgiens avaient eu une formation en France et étaient heureux de partager leurs souvenirs de Paris et de Lyon, notamment Dr Hirotsugu OHASHI, Dr Toru YAMAKAWA et des personnalités comme le Pr Akira KOBAYASHI qui parle un Français remarquable.

Pendant que j’étais à Tokyo, j’ai eu la chance d’être invité par le Pr Masaaki MATSUBARA à observer la cinquième implantation de prothèse Corail® pratiquée  à l’Hôpital Tamagawa. J’ai été impressionné par la qualité de la planification préopératoire incluant un CT scan et l’attitude à la fois très calme et très patiente du professeur pendant qu’il supervisait l’intervention pratiquée par un jeune stagiaire. L’intervention s’est extrêmement bien passée et nous avons eu une discussion très intéressante pendant le dîner avec toute l’équipe comprenant des collaborateurs hommes et femmes très impliqués. Ont été abordés des problèmes de mesure de taille et un débat intéressant a eu lieu à propos de l’utilisation des implants à collerette. Nous avons également discuté  des avantages de la prothèse à revêtement HA total. J’ai offert aux plus jeunes collègues de venir à Lyon avec le support d’ARTRO INSTITUTE et j’ai reçu des réponses enthousiastes.

J’ai également eu l’occasion de présider deux sessions de formation consécutives avec des représentants de Johnson and Johnson conduits par Yoshi… qui s’est très bien occupé de moi pendant tout le voyage, y compris à Osaka.

A Osaka, le Pr Hiroyoshi IWAKI m’a chaudement accueilli dans son département et on m’a demandé de présenter un rapport complet sur l’ensemble des perspectives de Corail® à l’hôpital universitaire d’Osaka. Etaient présents 45 chirurgiens de toute la ville, dont le Dr Inori FUMIAKI qui a passé un an à Lyon il y a quelques années. Une fois de plus de nombreuses questions ont été posées à cause de l’introduction récente au Japon et du concept attirant de cette chirurgie qui préserve l’os.

De manière générale la gentillesse des chirurgiens et leur haut niveau de connaissance et d’expérience en orthopédie m’ont impressionné. J’ai également beaucoup appris sur les tendances des approches antérieures et été ravi de l’enthousiasme suscité par les concepts ARTRO nouvellement introduits au Japon.

Un remerciement spécial à Yoshi OGASAWARA qui a été mon chauffeur pendant tout le voyage.

Tarik AIT SI SELMI

Archives