Témoignage Archbold POOLER

6 Mai, 2016

[fil_arianne]

On m’a demandé d’écrire un court rapport sur mon année en fellowship ARTRO à Lyon, sous la tutelle formidable de Tarik Ait Si Selmi, afin que les postulants à ce programme sachent à quoi s’attendre en cas de succès de leur candidature. J’étais en stage au Centre Orthopédique Santy et à l’Hôpital Privé Jean Mermoz.

De manière générale, le fellowship ARTRO était un excellent programme et vous serez extrêmement bien formé à l’issue de ce programme. Les avantages de ce fellowship comprennent Tarik Ait Si Selmi, l’expérience et le volume opératoire, les conférences académiques, l’expérience en recherche, Lyon et les Alpes.

Tarik Ait Si Selmi : Tarik fut non seulement un grand mentor mais à la fin de l’année un excellent ami. Dès votre arrivée, il vous accueille chaleureusement comme un membre de son équipe. Etant Irlandais de naissance, je craignais que ma connaissance très moyenne du Français ne limite mon expérience de fellowship. Mais comme Tarik est toujours désireux d’améliorer son Anglais qui est déjà exemplaire, ce n’était pas un problème. Même si mon Français s’est amélioré lentement au cours de l’année, je n’ai jamais eu le sentiment, ni à la clinique, ni au bloc, ni socialement que cela limitait mon expérience. De plus, l’hospitalité et la générosité de Tarik s’étendait à de nombreuses activités extra-formation, telles que le tennis, le golf, le ski, des déjeuners hebdomadaires et même un cours de conduite de voiture de sport !

Expérience et volume opératoire : je n’ai jamais vu un endroit qui a plus de volume que l’Hôpital Privé Jean Mermoz. Le bloc opératoire fonctionne de 7h30 à 18h00. Les journées au bloc sont intenses, avec jusqu’à dix cas à traiter.

Les interventions de Tarik comprennent l’arthroplastie primaire et l’arthroplastie de révision de la hanche, l’arthroplastie primaire et l’arthroplastie de révision du genou, les prothèses du genou unicompartimentales, l’ostéotomie du genou et l’arthroscopie du genou. Vous apprenez de nombreuses ficelles qui vous aideront et Tarik est un professeur à la fois talentueux et décontracté qui aime beaucoup parler des cas. L’expérience opératoire est excellente. Au moment où vous partez vous vous sentez tout-à-fait capable d’opérer tout seul.

Les conférences académiques : vous avez l’occasion d’aller assister à au moins une formation ARTRO en arthroplastie Corail® à Annecy, et deux ou trois autres conférences au cours de l’année. Tarik est très flexible sur les congés pour des entretiens, des formations et des voyages à travers la France.

Recherche : vous devez écrire au moins un rapport scientifique durant l’année. Il y a plein de sujets d’études potentiels et Tarik génère au moins une nouvelle idée par semaine ! Il y a un administrateur de recherche à Santy qui vous aide dans votre travail et Tarik et Michel Bonin font une réunion recherche chaque mois pour une mise à jour.

Les cliniques : aux consultations externes vous voyez un large éventail de pathologies de la hanche et du genou. Les consultations vous permettent d’améliorer vos compétences cliniques et en diagnostic et Tarik garde suffisamment de temps pour discuter de chaque cas.

Lyon/ Artro : je pense qu’un autre avantage de ce fellowship est le nom ARTRO et l’histoire de l’orthopédie à Lyon. Lyon et le groupe ARTRO sont reconnus partout dans le monde. Je continue de téléphoner et d’envoyer des e-mails à mes contacts à Lyon pour des avis sur la prise en charge de tout cas difficile que je rencontre dans mon cabinet.

Lyon : Lyon est l’une des villes les plus agréables de France. Son climat est idéal : chaud l’été et froid l’hiver pour le ski. Avec trois jeunes enfants, on y trouve plein de choses pour les occuper et la ville a deux excellentes écoles internationales. Le Parc de la Tête d’Or, qui est absolument magnifique, est parfait pour de longues promenades quand il fait beau et le ski dans une station alpine est seulement à deux heures de route. Le système de transport public est excellent avec de nombreuses lignes de métro et de bus pour aller travailler, même si personnellement je trouvais plus pratique d’avoir une voiture. La ville est considérée comme un épicentre de la gastronomie française et est aussi un centre d’affaires majeur. On y trouve de nombreuses boutiques et ses résidents, dont Tarik, ne manquent certainement pas d’élégance. Son ambiance reste très détendue et j’ai trouvé les Français très accueillants et agréables.

D’une manière générale, je ne saurais trop recommander Tarik et le groupe ARTRO : c’est un excellent fellowship.

Archbold POOLER

Archives